La prière et la méditation

Un idéal de perfection

Essayez, pendant quelques instants, d’imaginer que vous êtes un saint, un être de lumière, un Maître de sagesse qui par ses prières ardentes vers le sacré parvient à communier, à unir sa vie intérieure avec le monde divin, avec le Tout. Vous pouvez alors éprouver au plus profond de vous un sentiment de plénitude, de paix, d’amour, de joie créatrice, de liberté, d’omniscience… Vous sentez alors intérieurement que la vie d’un tel être vous dépasse, que vous ne pouvez pas la comprendre en sa totalité, mais que déjà le peu que vous parvenez à ressentir suffit pour vous élever et ennoblir votre âme. Vous sentez aussi au plus profond de vous-mêmes que cette vie intense d’amour et de communion avec le Sublime ne vous est pas totalement étrangère et qu’une partie de vous aspire vers cet idéal de perfection que vous atteindrez un jour.

C’est déjà un grand secret initiatique que de savoir que l’homme n’est pas obligé de vivre tous les jours comme enfermé dans sa petite personnalité.

Chacun possède la capacité de s’identifier à la vie universelle, à la vie des arbres, des animaux et surtout à celle des êtres divins, des fils de Dieu qui sont venus apporter l’Enseignement pur de la lumière à l’humanité. Tout le monde utilise cette capacité d’identification, plus ou moins consciemment, mais c’est surtout avec les stars de cinéma, de la chanson, etc. Le disciple, lui, a compris que par ce travail d’identification, il reçoit quelques particules, quelques influences de la vie de l’autre et c’est pour cela qu’il fait attention à ne choisir que ce qui peut l’élever sur le chemin de la perfection et de la maîtrise.

Exercice de Méditation

Vous pouvez faire cet exercice d’imaginer que vous communiez avec l’être véritable et divin que vous êtes de toute éternité. Lui, il vit « en haut » ou si vous préférez à l’intérieur de vous. Il est à la ressemblance de Dieu ; il vit en communion avec Dieu ; il est un avec lui. C’est lui qui vous donne la vie et qui vous pousse de l’avant sur le chemin de l’évolution ascendante. Il attend le moment où votre personnalité, où votre moi tout entier sera prêt pour les noces mystiques. C’est alors que vous fusionnerez et c’est ainsi que vous atteindrez la perfection, la plénitude absolue.

Ecoles de Méditation

Suivant les différentes Écoles initiatiques, on appelle cet être divin ; le soi, le moi supérieur, l’homme véritable, le moi solaire, la nature supérieure, l’individualité, l’Ange gardien… Pour notre part et en harmonie avec le courant de lumière de saint Jean, nous aimons l’appeler le Je-Suis.

Apprendre à vous identifier au Je-Suis divin qui est Dieu lui-même en vous est la meilleure méditation qui soit. Comment ce Je-Suis se manifeste en vous, à travers vos pensées, vos sentiments et vos actes ?

Un disciple s’efforce de laisser le Je-Suis divin qui est la présence divine, se manifester à travers lui dans la transparence et l’éveil de conscience.

Les 2 connaissances de la méditations

Il y a deux connaissances : celle qui utilise exclusivement l’intellect, c’est la connaissance extérieure et celle qui utilise l’amour, le respect, la dévotion, c’est la connaissance intérieure. Par l’action de cette deuxième connaissance, chacun possède la capacité de goûter un peu de la vie d’un saint et peut-être cette vie réveille en vous le souvenir de quelques moments de paix et de sérénité que vous avez éprouvés à un moment particulier de votre vie.

Par exemple, vous étiez dans la nature, seuls avec vous-mêmes, c’est-à-dire seuls avec le Tout, dans un lieu où vous vous sentiez bien, en harmonie avec vous-mêmes et avec le monde. Dans cet état d’être, tout en vous est devenu transparent, pur, clair, limpide et vous vous êtes ouverts à la réalité de l’existence de Dieu, de l’intelligence, de l’harmonie et de la vie cosmique en Tout et partout. Mais ce moment privilégié n’a duré que quelques instants car les pensées, les soucis, les occupations de la vie quotidienne ont repris le dessus et vous ont replongés dans le tourbillon de leur réalité.

Prière, méditation, contemplation

Par la prière, la méditation, la contemplation…, un disciple peut consciemment se détacher des conditions de la vie extérieure pour plonger à travers la fenêtre de sa vie intérieure, dans l’océan de la lumière cosmique et se désaltérer de plénitude et d’inspiration qui lui permettront ensuite de gouverner au mieux sa vie extérieure et de résoudre tous ses problèmes. Les exercices spirituels de méditation et de prière sont les meilleurs amis du disciple qui marche sur le chemin de la vie. Grâce à eux, il peut vivifier et naître à la vie intérieure et élever sa conscience et sa vie vers la réalité divine. Cette réalité divine, cette grande vérité unique au-dessus de toutes les petites vérités personnelles lui permet de voir sa vie quotidienne d’un autre point de vue et il devient plus libre.

Il n’y a pas de mot pour exprimer réellement toute la valeur, toute l’importance de la prière, de l’élévation de l’être entier vers le Sublime, vers le plus haut. Ce qu’un disciple gagne en pratiquant ces exercices spirituels, comme inspiration, joie, paix, stabilité, plénitude, guérison… est indescriptible, inouï, grandiose, infini… Toute la différence entre un être ordinaire et un disciple est là. Le premier vit sa vie passivement, extérieurement, sans se poser de questions outre mesure et en suivant les impulsions et les besoins de son moi inférieur et extérieur. Pour donner un exemple plus concret : il va prendre soin de nettoyer convenablement son corps physique, il va porter des habits propres et va soigner son aspect extérieur, mais il ne va pas se préoccuper de l’hygiène, de la propreté de sa vie intérieure, de ses pensées, de ses sentiments et de ses désirs. Il n’a d’ailleurs absolument pas conscience qu’une pensée est un être vivant qui va influencer les êtres de son entourage et même, dans une certaine mesure, le monde. Le disciple, lui a trouvé le sens de la vie et il est devenu le serviteur d’un haut idéal qui dynamise sa vie intérieure et le pousse en avant, vers l’universel, vers le travail pour le Tout.

La prière, la méditation, l’éveil dans le silence

Sans la prière, la méditation, l’éveil dans le silence, l’être ne peut pas naître à la vie intérieure. Il méconnaît et délaisse toute une partie de lui-même et il sent inconsciemment qu’il lui manque quelque chose dans la vie. Il essaie de combler ce vide à travers une famille, un métier, des loisirs…, mais quoi qu’il fasse, cette chose lui échappe et il finit par tomber malade.

En harmonie avec tous les initiés, les Maîtres divins des temps anciens, présents et futurs, nous le disons : « Il y a un être lumineux qui sait tout, aime tout et peut tout, qui vit en toi, et c’est dans le silence, dans la solitude de la prière, dans l’écoute de la voix qui parle dans la conscience la plus fine que tu peux communiquer librement avec lui et recevoir toute sa sagesse, son amour et sa guérison. » C’est parce que les humains ne prennent pas le temps de dialoguer avec cet être divin qui vit en eux qu’ils finissent par tomber malades, qu’ils deviennent nerveux, stressés, irritables, peureux… Les expériences enrichissantes qu’ils font dans leur vie quotidienne sont ainsi refoulées dans l’inconscient et la profonde sagesse qu’elles contiennent est perdue. Voilà comment des choses négatives s’accumulent dans l’inconscient et finissent par ressortir soit par des cauchemars, soit par des maladies, des troubles, etc. Les humains luttent contre toute cette négativité emmagasinée en eux par des médicaments, des excitants, de l’argent, des masques, des faux-semblants, mais si vous leur enlevez tous les attributs du moi extérieur, ils se retrouvent perdus. Derrière le masque de la personnalité, il y a un petit être chétif qui se cache et qui a peur de la vie réelle.

La prière et la méditation

La prière et la méditation n’appartiennent pas, suivant l’image que l’on s’en est fait, à ceux qui ont peur de la vie et qui cherchent un refuge illusoire dans un paradis perdu. La prière et la méditation sont les amis de ceux qui veulent connaître et marcher vers le Soleil de vérité, qui veulent guérir leur âme et travailler activement pour le bien de tous les êtres.

La prière est une action bénéfique qui propage les forces du bien et de la guérison dans le monde entier. Ce sont ceux dont la conscience est limitée qui ne s’en aperçoivent pas. Un être sain guérit et apporte la paix non seulement autour de lui par l’influence de son aura lumineuse, mais également dans le monde par l’intermédiaire de ses pensées et sentiments.

Un disciple médite pour unir sa pensée avec l’intelligence cosmique. Il prie pour communier avec l’amour universel qui imprègne toute la création. Et ensuite, il agit dans la vie pour le bien et la paix libre.

Le but que poursuit le disciple, c’est d’arriver à méditer et à prier en permanence, dans tous les actes de sa vie quotidienne, à travers son travail, à travers les communions avec la nourriture, avec l’air, avec l’eau, la lumière, la nature vivante, les humains… et Dieu. C’est ainsi que de sa vie personnelle et limitée, il marche vers la vie universelle et éternelle.

Celui qui, par la prière et la méditation, cherche à s’unir avec l’être véritable et lumineux qui est en lui s’enrichit sur tous les plans et dans toutes les occasions de la vie. Il possède vraiment la clef du bonheur et de la réussite car la prière déclenche en l’homme des puissances spirituelles insoupçonnées qui lui permettent de réaliser tous ses objectifs.

Devient un créateur libre dans les mondes invisibles

Par la prière et la méditation, le disciple devient un créateur libre dans les mondes invisibles. Il peut engendrer des courants de pensée lumineux et positifs qui auront une action réelle même sur le plan physique.

Les pensées sont des êtres vivants qui réagissent sur leur créateur. Celui qui nourrit en lui des pensées négatives forme des monstres dans son aura qui influenceront sa destinée négativement.

Purifier son aura par la méditation

Par la prière, le disciple peut purifier son aura et former des êtres positifs qui l’assisteront dans sa vie. Pour que la prière soit puissante, il faut que les pensées émises soient claires, lumineuses.

Ensuite le disciple doit profondément ressentir ces pensées, les habiller de sentiments qui leur correspondent. Puis il doit les vivifier en lui, souhaiter ardemment leur réalisation. Par cette sorte de prière, le disciple peut réellement obtenir tout ce qu’il souhaite.

La puissance de la concentration

Pour que la prière soit efficace, il faut en premier lieu concevoir, visualiser, imaginer convenablement ce que l’on souhaite. Le désir doit être clair, limpide en soi. On doit en connaître l’origine et l’aboutissement ainsi qu’être conscient des motivations les plus secrètes. Si l’on ne sait pas ce que l’on désire vraiment, il faut rentrer dans la chambre du silence de son cœur et s’élever vers le Divin par la prière pour lui demander de nous inspirer et de nous conduire sur le chemin qui est le mieux pour nous. La claire vision intérieure et intelligible d’un désir, d’un idéal qui sont en harmonie avec le cosmique est déjà une grande bénédiction dans la vie. Le désir le plus noble et bénéfique est de vouloir devenir un serviteur du grand Tout, pour le bien absolu. Avec la force d’une telle aspiration, le disciple s’élève pendant sa prière vers la réalisation, en esprit, de son idéal. Il imagine qu’il fusionne avec lui et qu’il est déjà cet idéal réalisé en dehors du temps et de l’espace. Par la puissance de sa concentration, de sa pensée, de son imagination, de son ressenti, il peut goûter dans le présent et en esprit la réalité de son idéal. Il ne doit pas se préoccuper de la réalisation dans le plan physique et dans la vie quotidienne ; lorsque les énergies du doute, de la crainte surgissent, il faut leur substituer la puissance de la communion de plus en plus réelle avec l’idéal.

Méditer sur l’Être surprême

Un des plus grands secrets de la réussite consiste à méditer sur le fait que c’est l’Être suprême et divin qui agit à travers vous pendant la prière. C’est lui qui voit, qui sent et qui agit à travers vous. Laissez-lui la liberté de se manifester à travers vous et vos prières seront entendues car c’est votre moi supérieur qui est Dieu lui-même qui prie en vous.

Pratique des exercices spirituels

Dans la pratique des exercices spirituels, il ne doit y avoir dans votre conscience aucune opposition entre vous et le Divin. Souvent les prières des disciples ne se réalisent pas parce qu’ils ne visualisent pas assez clairement leur objectif ou parce que leur objectif n’est pas conforme au plan divin ou encore parce qu’après la prière, ils ne restent pas concentrés et se laissent reprendre par le tourbillon de la vie personnelle qui est opposée à la réalisation de leur souhait. Ce qu’ils ont élaboré d’une main, ils le détruisent de l’autre. C’est la multitude des petites satisfactions qui empêchent la réalisation de la grande satisfaction.

Référence Prière et Méditation

%s